Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Navigation

 

  Plan du Blog

mes Vidéos

Jeux

Jeuxplus.com - Jeux gratuits

Recherche Dans Ce Blog

CULTURE/ACTUALITE

  LE COIN DU SCRIBE /خزانة الكت  

Bibliothèque en partage


    Locations of visitors to this page


  Vous trouvez ce blog intéressant ! Alors n'hésitez plus, votez pour lui sur un ou plusieurs de ces référenceurs !
Merci !

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

            

  Utile 

______

Médias 

Quelques Gadgets

25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 00:13

Tous les ans, fin avril début mai, a lieu la grande migration des gnous, qui la saison sèche arrivant, doivent quitter le sud de la tanzanie pour se rendre là où l'herbe est plus verte, dans le Masai Mara (Kenya).
Il faut imaginer 2 ou 3 colonnes de gnous, de 40 km de long qui avancent, comme attirés par une mystérieuse voix et poussés par un instinct de survie. Le nombre est estimé à 1,5 million de têtes.
Ils vont remonter 3000 km durant lesquels bon nombre d'entre eux vont mourir ; dévorer par les crocodiles lors de franchissement de rivières, par les fauves et autres prédateurs rodant autour des troupeaux  et pour les plus faibles d'épuisement.
Cette période est également celle du rut, il règne donc une certaine agitation dans les troupeaux ; les males faisant leur maximum pour préserver leur harem.
Les gnous ne sont pas seuls à migrer, beaucoup d'autres animaux profitent de ce cortège protecteur. En effet plus les animaux sont nombreux et plus les chances de chacun sont possibles. On décompte environs 300000 zèbres, à peu près autant de gazelles de Thomson et 30000 gazelles de Grant, viennent enfin s'ajouter les prédateurs ; lions, hyènes,...
Les gnous atteignent le Masai Mara fin juin, début juillet, ils y restent jusqu'en septembre période à laquelle ils redescendent vers le sud qu'ils atteignent vers novembre.
De février à mars environ 500.000 femelles mettent bas en l'espace de 1 mois.
Et le cycle recommence en avril....
Tout petit échantillon dans le Ngorongoro

 

 

C'est dans le Serengeti  que nous avons observé une de ces colonne.

 

 

 

 

 
Ils sont sympas ces 2 là je trouve !

 

Un gnou n'est évidemment pas dangereux !... mais 300.000 gnous...Si !
Il est donc préférable de ne pas s'attarder sur une route traversée par une colonne !

 

Every year, at the end of April at the beginning of May, takes place the great migration of the gnous, which it season dries arriving, must leave the south of Tanzania to go where the grass is greener, in Massaï Mara (Kenya).
It is necessary imagine 2 or 3 columns of 40 km of gnous which move, as attracted by a mysterious way and pushed by an instinct of survival. The number is estimated at 1,5 million of head.
They will go up 3000 km during which good number of them will die; to devour by the crocodiles during crossing of river, by the deer and other predatory grinding around herds and for weakest of exhaustion.
This period is also that of the rut, it thus reigns a certain agitation in the herds; males doing their utmost to preserve their harem.
The gnous are not alone to migrate, much from other animals benefit from this protective procession. Indeed more the animals are numerous and more the chances of each one are possible. One deducts surroundings 300000 zebras, about as much from gazelle of Thomson and 30000 gazelles of Grant, finally come to be added the predatory ones; lions, hyenas,…
The gnous reach Massaï Mara at the end of June, at the beginning of July, they remain there until at which time September they go down again towards the south that they reach worm November.
From February to March approximately 500.000 females put low in the space of 1 month.
And the cycle starts again in April….


Merci de votre passage et bonne fin de journée
Thanks for coming, have a good day.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
magnifique article et volet consacré aux gnous, des reportages remarquables que tu nous proposes. J'ai une passion pour l'Afrique, et c'est le deuxième volet que je parcourre. J'ai vu nombre de reportages sur ce magnifique Pays et leur migration est toujours impressionnante et laisse des traces, beaucoup de perte lorsqu'ils doivent traverser la rivière pleine de crocodiles.Tes sujets sont somptueux. Bisous et bon week-end. Amitiés. Monique
Répondre
:
    Belle semaine que j'espère sous le soleil ! ! BiZouX de la mer rouge ! ! @nne-marie
Répondre
M
mitigé le temps, soleil, couvert, soleil, couvert mais toujours froid...bisous Anne Marie
M
Bonsoir, Je découvre votre site absolument magnifique et cet article sur la migration des gnous en Tanzanie, superbement illustré de photos. Mais cette migration n'est jamais sans risque pour ces troupeaux. Que d'épreuves avant d'arriver au but pour eux.  Votre site est fort intéressant, j'ai beaucoup aimé le parcourir. Bonne continuation. Cordialement.
Répondre
M
Merci Monicalisa, j'aime beaucoup vos poèmes et je ne manquerai pas de vous rendre visite !A bientôt
:
   Toi les gnous, moi, les pélicans ! ! lol ! ! Bon dimanche et BiZouX du pays de Râ ! ! @nne-marie
Répondre
M
Oui, c'est vrai ! et d'ici quelques articles... je montrerai les mêmes que toi, mais sur le lac Manyara en Tanzanie.Bisous

Présentation

Bonjour,
Le Thème principal de ce blog était l'Egypte, mais il y a tant de merveilleux endroits sur notre planète ! Vous y trouverez également des articles sur mes voyages en France et ailleurs, mes impressions sur des spectacles, des livres,... enfin, tout ce qui m'intéresse et que j'ai envie de partager.
Pour naviguer sur mon blog, rien de plus simple ! Voyagez au gré du menu, des liens et des miniatures photos, elles vous mèneront dans des endroits magnifiques. Vous pouvez également utiliser le "Plan du Blog", des liens vous permettront d'atteindre votre destination sans encombre. Pour traduire ces pages utilisez/To translate these pages use Google Translate below.
Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits. Si vous souhaitez les utiliser pour un usage autre que privé, merci de m'en faire la demande au préalable.

  Je vous souhaite une bonne visite et n’hésitez pas à laisser vos commentaires, remarques (me signaler d'éventuelles erreurs) ou critiques ou simplement me saluer 

Merci et Bonne Visite

Ecrivez-moi un mail