Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Navigation

 

  Plan du Blog

mes Vidéos

Jeux

Jeuxplus.com - Jeux gratuits

Recherche Dans Ce Blog

CULTURE/ACTUALITE

  LE COIN DU SCRIBE /خزانة الكت  

Bibliothèque en partage


    Locations of visitors to this page


  Vous trouvez ce blog intéressant ! Alors n'hésitez plus, votez pour lui sur un ou plusieurs de ces référenceurs !
Merci !

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

            

  Utile 

______

Médias 

Quelques Gadgets

5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 07:34

Auteur : Christian Dedet
Editeur : Phebus
Date de parution : mars 1999
Collection :  Libretto, numéro 21
Format 12 cm x 18 cm
Nombre de pages : 459






Christian Dedet, l'auteur de ce livre nous raconte l'histoire vrai de Jean Michonet, métis franco-gabonais rencontré à Port-Gentil dans les années 1970.
Orphelin de sa mère Marie-Isaac, métis gabonaise, puis de son père, pionnier venu de Bordeaux, à quatorze ans Jean Michonet est le cadet d'une fratrie de 3 garçons. Il continuera, sur les traces de son père, cette vie de pionnier et d'aventurier, fidèle à ses deux cultures, sans jamais vraiment pouvoir en adopter une en particulier.
Il sera tour à tour recruteur de main-d'œuvre pour une compagnie forestière, forestier lui même, transporteur fluvial sur le fleuve Ogooué, chasseur de crocodiles, conseiller du président Léon M'Ba, vendeur de meubles puis à nouveau forestier. Sans toute fois perdre de vue les drames du Gabon, comme la lèpre, qu'il combattra en s'improvisant infirmier durant des années.
Curieux de tout, il saura se faire accepter de la plupart des ethnies qu'il sera amené à rencontrer durant ces expéditions dans tout le Gabon, il sera même initié au bwiti (société secrète au Gabon) dont il sortira transformé.

 

Le Mot de l'éditeur :
Ni blanc ni noir, exilé partout, Jean Michonet échappe à quinze ans à l'orphelinat de Brazzaville (on est avant la guerre) et devient recruteur de main-d'oeuvre pour le compte des compagnies forestières. Il écume le sud du Gabon, encore inexploré. Sa vie pourrait être un roman d'aventures comme tant d'autres, si ne le retenait, presque malgré lui, le subtil écheveau des solidarités humaines. Ayant gardé les meilleurs éléments de son « négoce », il crée son propre chantier, seul maître après Dieu en des villages décimés par la lèpre, grand connaisseur en essences tropicales, expert en serpents et anti-venins, attiré par les sociétés secrètes - le bwiti en particulier, dont il devient un initié notable. Femme noire, femme blanche... Michonet n'en a pas fini avec le compromis racial. « Conseiller » de Léon M'Ba, il vit sur le tas - et non sans pittoresque - le passage de l'Afrique ancestrale à celle des nouveaux États. Puis il retourne à sa vie de forestier où ne tardera pas à le surprendre - énième dégringolade - la fin de son empire des crocos. Rien ne manque à ce tableau : ni les intrigues, ni la magie, ni les chasses fabuleuses. Celles-ci passionneront le lecteur comme elles ont fasciné Christian Dedet, lequel devait nouer avec Michonet une amitié qui forme comme le ciment invisible de ce texte - une « histoire vraie » qui se donne à lire comme un roman. La presse, à la sortie du livre, saluera chapeau bas : « Un livre qui nous introduit dans les secrets de l'Afrique bien mieux que ne saurait le faire un régiment d'ethnologues. » GILLES LAPOUGE / LE MONDE « Reste un livre sans phrases vaines, sans pathos - bouleversant. A ce point pudique, et d'une langue si exacte que l'on ose à peine lui accoler quelques superlatifs, et le dire chef-d'oeuvre. Et pourtant !... Reste l'Afrique, comme on ne l'avait sans doute jamais dite. » MICHEL LE BRIS / LE NOUVEL OBSERVATEUR Passage en collection « Libretto » d'un livre qui fut l'un des succès de librairie des années 80 : La Mémoire du fleuve de Christian Dedet, qui raconte la vie d'un des derniers coureurs de brousse de l'Afrique éternelle. Un classique.(fnac)


Ce livre m'a permis de découvrir les différentes cultures et ethnies gabonaise et la vie dans ce pays depuis l'arrivée des 1er colons jusqu'aux années 70. Il ne s'agit pas d'un récit biographique , mais bel et bien d'un roman d'aventure qui m'a tenu en haleine du début à la fin, et c'est avec beaucoup de regret que j'ai tourné la dernière page.

 

En savoir plus :
Sur l'auteur
Se procurer ce livre :

Merci de votre visite et vos commentaires
Bonne lecture

Partager cet article

Repost 0

commentaires

christian dedet 16/06/2010 10:03



eh bien, par hasard au passge et par sympathie, le bonjour de l'auteur, heureux que ce livre ( La mémoire du fleuve ) continue de parler à beaucoup et de faire aimer le Gabon.


Et bravo pour ce blog qui fait partager le goût des grands espaces


CD.



Dany 11/02/2009 02:47

Bonjour depuis Canton (Guangzhou) Chine,un grand merci pour les votes ,j'espère que ce sera suffisant pour que ma fille gagne un prix,c'est vrai que c'est long pour avoir ce site de kiabi,merci encore , bonne journée. :0059: bye
http://dany.enchine.over-blog.com/

Carole 09/02/2009 22:19

Bonsoir Michelle, par chance une amie m'a prêté ce livre que j'ai également beaucoup apprécié.Bisous

augusta 07/02/2009 22:39

tu me donnes envie de le lire......bon dimanchebises

Dany 06/02/2009 03:06

Bonjour depuis Canton (Guangzhou) Chine, je ne connais pas cet auteur, mais le livre t'a beaucoup plu,et c'est tant mieux, la lecture est aussi un mode d'évasion , bonne journée.  :0059: byehttp://dany.enchine.over-blog.com/

Présentation

Bonjour,
Le Thème principal de ce blog était l'Egypte, mais il y a tant de merveilleux endroits sur notre planète ! Vous y trouverez également des articles sur mes voyages en France et ailleurs, mes impressions sur des spectacles, des livres,... enfin, tout ce qui m'intéresse et que j'ai envie de partager.
Pour naviguer sur mon blog, rien de plus simple ! Voyagez au gré du menu, des liens et des miniatures photos, elles vous mèneront dans des endroits magnifiques. Vous pouvez également utiliser le "Plan du Blog", des liens vous permettront d'atteindre votre destination sans encombre. Pour traduire ces pages utilisez/To translate these pages use Google Translate below.
Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits. Si vous souhaitez les utiliser pour un usage autre que privé, merci de m'en faire la demande au préalable.

  Je vous souhaite une bonne visite et n’hésitez pas à laisser vos commentaires, remarques (me signaler d'éventuelles erreurs) ou critiques ou simplement me saluer 

Merci et Bonne Visite

Ecrivez-moi un mail