Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Navigation

 

  Plan du Blog

mes Vidéos

Jeux

Jeuxplus.com - Jeux gratuits

Recherche Dans Ce Blog

CULTURE/ACTUALITE

  LE COIN DU SCRIBE /خزانة الكت  

Bibliothèque en partage


    Locations of visitors to this page


  Vous trouvez ce blog intéressant ! Alors n'hésitez plus, votez pour lui sur un ou plusieurs de ces référenceurs !
Merci !

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

            

  Utile 

______

Médias 

Quelques Gadgets

11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 00:43

J'ai découvert les oeuvres de Chant Avedissian en me baladant sur le net, et j'ai vraiment trouvé sa technique originale. Je vous fais donc partager mes découvertes.

 

Quelques mots sur l'artiste :

 

Chant Avedissiant est né au Caire en 1951 de parents Arméniens réfugiés en Egypte pour fuir l'incursion Turque en 1915/1916.

Après ces études à Montreal de 1970 à 1973 à la School of Art and Design, Montreal Museum of Fine Arts, et à Paris de 1975 à 1978 à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, il retourne vivre au Caire.

Il fusionne les techniques, concepts et expériences cosmopolites acquises à l'étranger avec l'héritage de sa formation arméno-égyptienne pour produire des commentaires saisissants du monde autour de lui. Sa gamme d'art va de la photographie au costume, au design textile conçu aux pochoirs peints.

Sa collaboration durant une dizaine d'années avec Hassan Fathy, un architecte égyptien bien connu qui lui a préconisé l'utilisation de matériaux locaux, a poussé Avedissian à utiliser les traditions locales d'art et à apprécier les propriétés de matériaux communs.

Son affection pour l'art populaire, la poésie soufi, les concepts et l'esthétisme Zen chinois et japonais l'ont mené à une propre version d'un style de vie et l'on décidé à mettre un terme à sa production artistique en 2000.

Extrait de l’article publié par Zéna ZALZAL en janvier 2006 « Les images du Caire de Chant Avedissian, un manifeste politique teinté d’histoire »...
 

 

« En 2000, il a mis un point final à sa production artistique, «pour, dit-il, céder la place à la génération montante» et parce qu’il se sentait « las». Chant Avedissian, artiste égypto-arménien, aux œuvres figurant en bonne place dans plusieurs musées et collections publiques (The British Museum, National Museum of Scotland, la Banque mondiale et la Smithonian Institution à Washington, l’Institut du monde arabe à Paris….), est, comme tous les grands sensibles, révolté par l’état actuel du monde.
«Fatigué de toutes ces guerres traversées en cinquante-cinq ans d’existence», chagriné par l’injustice, le sexisme, la barbarie qui règnent sur toute la planète, notamment en Irak, il a tiré sa révérence, ne se sentant plus capable «de continuer à peindre comme si de rien n’était».
Pour ce natif du Caire, tous les chemins artistiques mènent à la célébration d’une culture populaire de l’Égypte moderne: spécifique, bigarrée, mélange de glamour et de révolution, de patrimoine et de politique… Et surtout dominée par le pouvoir de l’image.
Des divas et vedettes de l’âge d’or de la chanson et du cinéma égyptiens, aux figures politiques marquantes, en passant par les images de propagande sociale véhiculées par les médias de l’ère nationaliste, le visiteur de l’exposition plonge dans un univers restituant, à la fois, la nostalgie et l’énergie du Caire cosmopolite des années cinquante.
De Asmahan
à Dalida Des années qui auront vu éclore des changements politiques et sociaux déterminants. Celui de l’impact des médias sur les foules n’étant pas des moindres. Un impact qui commence par l’idolâtrie de«toutes ces artistes féminines qui ont porté la révolution sur leurs épaules.Leyla Mrad, Samia Gamal, Faten Hamama qui, dans ses derniers films, a beaucoup milité pour les droits de la femme et, bien entendu, la grande militante qu’était Oum Kalsoum», signale le peintre. Lequel représente, d’ailleurs, l’Astre de l’Orient aussi bien en chanteuse devant son auditoire, qu’en symbole de la combattante égyptienne. À noter que dans la série intitulée Divas, Feyrouz, Sabah, Dalida côtoient les Égyptiennes «pures et dures» comme Hind Rostom ou Asmahan, ainsi que les légendaires Farid al-Atrache et Abdel Halim Hafez.
Bien entendu, dans le registre des icônes politiques, allant du roi Farouk à Anouar al-Sadate, Abdel-Nasser tient une place à part. D’autant que son ombre se perçoit dans les compositions tirées de la vie quotidienne à cette époque, à l’instar d’une Ève votant ou d’une représentation de la famille moderne réunie autour du poste radio, le fameux transistor qui diffusait les discours du «raïs»!
Divisé en trois volets, portraits de vedettes, de politiques et scènes de la vie en société, l’accrochage offre ainsi une sorte de regard historique teinté de fantaisie sur la grande période de l’Égypte moderne.
«Tout devient politisé, même l’art», regrette Avedissian. Qui signe pourtant à travers ces images un manifeste politique.
Avedissian combine l'iconographie égyptienne du 20e siècle avec des symboles pharaoniques, la géométrie et les dessins abstraits islamiques, ainsi que les motifs baroques enfleurés du décor Ottoman. Il intègre à ses grands pochoirs des images de caractère historique, des noms, des paysages, des objets et des symboles qui s'entrelacent et se chevauchent. Peints à l'aide de pigments locaux et bordurés de textiles coloré main
Avec le début de la Guerre de Golfe au début des années 1990, Avedissian a craint que les histoires antiques et modernes de l'Egypte et des cultures puissent disparaître. Ses travaux reflètent ce souci, reconnaissant l'Egypte comme l'héritier de beaucoup de couches d'histoire visuelle et la mémoire sociale partagée. Zéna ZALZA .

    Passez la souris sur les images pour plus d'infos    

   Oum Kalsoum - technique mixte sur papier usager           Les Icones du Nil - technique mixte sur papier usager  

 

Royalties - technique mixte sur papier usager

 

           Club Social - technique mixte sur papier usager           Gamal Abdel-Nasser - technique mixte sur papier usager

          The Nasser Era - 1994 - technique mixte sur papier usager              The site- 1994 - techique mixte sur papier usager

The Big Wall-1998 - gouache sur papier

The dog - 1994 - technique mixte sur papier usager

Photos de  l'ifa (Institut pour les relations étrangères, Allemagne).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

:0010: @nne marie :0059: 12/12/2006 11:49


     Bon mardi et bizettes égyptiennes      @nne marie

:0010: @nne marie :0059: 11/12/2006 10:56

     Je ne connaissais pas du tout: merci pour cette découverte ! !  Bonne semaine et bizzz du pays de Râ      @nne marie

Présentation

Bonjour,
Le Thème principal de ce blog était l'Egypte, mais il y a tant de merveilleux endroits sur notre planète ! Vous y trouverez également des articles sur mes voyages en France et ailleurs, mes impressions sur des spectacles, des livres,... enfin, tout ce qui m'intéresse et que j'ai envie de partager.
Pour naviguer sur mon blog, rien de plus simple ! Voyagez au gré du menu, des liens et des miniatures photos, elles vous mèneront dans des endroits magnifiques. Vous pouvez également utiliser le "Plan du Blog", des liens vous permettront d'atteindre votre destination sans encombre. Pour traduire ces pages utilisez/To translate these pages use Google Translate below.
Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits. Si vous souhaitez les utiliser pour un usage autre que privé, merci de m'en faire la demande au préalable.

  Je vous souhaite une bonne visite et n’hésitez pas à laisser vos commentaires, remarques (me signaler d'éventuelles erreurs) ou critiques ou simplement me saluer 

Merci et Bonne Visite

Ecrivez-moi un mail