Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Navigation

 

  Plan du Blog

mes Vidéos

Jeux

Jeuxplus.com - Jeux gratuits

Recherche Dans Ce Blog

CULTURE/ACTUALITE

  LE COIN DU SCRIBE /خزانة الكت  

Bibliothèque en partage


    Locations of visitors to this page


  Vous trouvez ce blog intéressant ! Alors n'hésitez plus, votez pour lui sur un ou plusieurs de ces référenceurs !
Merci !

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

            

  Utile 

______

Médias 

Quelques Gadgets

7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 07:00

Ville médiévalle fortifiée En 1801, le roi de France Philippe Ier obient la ville de Moret du duc de Bourgogne en échange de moulins et de fiefs à Montereau. Ainsi, Moret devient un point stratégique à la frontière du domaine des Capétiens. Il faut attendre le règne de Philippe Auguste (1180/1215) pour que des fortifications de pierre soient construites. Elles comprenaient une enceinte ponctuée de vingt tour, trois porte, quatre poterne et un château.

Moret sur loing (10)Outre sa situation de surveillance frontalière, Moret est baignée par les eaux du Loing. Cette rivière se jette à petite distance dans la Seine, voie navigable importante sur le plan des échanges commerciaux. De plus, la ville est traversée par la route de Paris vers la Bourgogne.

Moret-sur-loing--132-.JPGElle est équipée d'un pont en cette fin du XIIe siècle et d'une tête de pont ou système fortifié abritant probablement l'octroi, afin de percevoir des taxes sur les marchandises transportées. Le château royal est alors constitué du donjon et d'une enceinte où s'adossent quelques bâtiments. Philippe Auguste lance également la construction d'une nouvelle église dédiée à Notre-Dame, chantier qui se poursuivra jusqu'au XVe siècle.

Moret sur loing (71)

La ville perd ensuite son rôle de frontière, mais reste le siège d'un bailliage et une résidence souvent fréquentée par les rois malgré la concurrence de Fontainebleau. Parmi eux, Henri IV (1589/1610) vint à plusieurs reprises visiter sa maîtresse, Jacqueline de Bueil, qui résidait au donjon.

La tour-porte de Samois, de plan carré est une réplique de la porte de Bourgogne située à l'autre extrémité de la rue Grande et donnant sur le pont.

Moret sur loing (8)Sur sa façade extérieure, deux puissant contrefort sont surmontés de deux tourelles en surplomb : l'une abrite l'escalier reliant l'étage au comble, et l'autre est une échauguette pour la surveillance. Ces caractéristiques, ainsi que les formes des deux baies qui éclairent l'étage, et l'absence de pont-levis, rattachent la construction à la fin du XIIe siècle. Sous le passage, subsistent les rainures où glissait la herse et les renfoncements des vantaux de la porte.

La herse était commandée depuis l'étage, uniquement accessible par une porte ouvrant sur le chemin de ronde. Au-dessus du passage, un blason couronné, porté par des anges, a été partiellement détruit à la révolution. Côté ville, un dais abrite une statue de la Vierge de 1556.

La porte de Bourgogne, édifice monumental de la fin du XIIe siècle est composée de deux murs latéraux très épais, encadrant le passage charretier.

Moret sur loing (17)Elle était fermée par une herse et par une porte en bois. On peut encore voir l'emplacement de rabattement des vantaux de la porte et la rainure où coulissait la herse. Le mécanisme de cette dernière se trouvait au premier étage, dans une pièce ouvrant sur le chemin de ronde. Le passage côté pont est protégé par un assommoir, ouverture au-dessus de la poutre permettant de jeter verticalement des projectiles.

Moret sur loing (24)  Moret sur loing (63)

Un escalier droit, aménagé dans l'épaisseur du mur, distribue les étages depuis la rue. Au deuxième étage, une salle voûtée abrite toujours la cage en bois qui, à partir du XVIIe siècle, servait à l'incarcération des prisonniers. L'édifice est couvert d'une toiture en pavillon du XVIIe siècle : elle a remplacé une terrasse crénelée pourvue d'échauguettes à ses quatre angles dont ne subsistent que les souches. Le passage piétonnier a été percé en 1857, comme celui de la porte de Samois.

La première agglomération au bord du Loing se fit à la faveur d'un gué naturel, dernier point de traversée du Loing avant la Seine. On en perçoit encore l'empierrement selon un chemin parallèle au pont et dans le prolongement de la rue qui descend à la poterne.

Moret sur loing (32)

La poterne est une porte d'accès au Loing qui permettait le passage des charrettes et des troupeaux allant s'abreuver dans la rivière.

Moret sur loing (123)

Toutes les portes de la ville, étaient fermées chaque soir et protégées par un assommoir (ouverture au-dessus de la porte pour jeter verticalement des projectiles). En regardant sous la première arche du pont, en amont, on devine une poterne de service,

Moret sur loing (61)plus petite car uniquement piétonnière, et donnant accès au quai des laveuses.

Moret sur loing (21)

Moret sur loing (70)Plus loin, une autre poterne permettait de sortir de l'enceinte du donjon.

Moret sur loing (67)Le pont de pierre a été construit à la fin du XIIe siècle. Plus tard, pour l'adapter à une circulation plus intense, sont tracé a été modifié pour contourner l'ancienne tête de pont.

Moret sur loing (31) Au moyen age, le pont était protégé à ses deux extrémités : côté ville, par la porte de Bourgogne, et de l'autre, par une tête de pont, ancienne forteresse. Cette deuxième construction fortifiée occupait un îlot formé par un bras du Loing qui, aujourd'hui, est couvert par la chaussée. Il n'en subsiste que quelques vestiges.

Moret sur loing (124)On devine encore le mur de la tour-porte qui sert d'entrée à une demeure privée, percée d'un arc brisé. Plus à gauche, on aperçoit une tourelle d'angle, le long du bras du Loing.

Le donjon, unique vestige du château royal, marque fortement le paysage et symbolise le pouvoir du roi.

Moret sur loing (83)Les représentations anciennes le montrent entouré d'une enceinte, où sont accolés des bâtiments bas et un pavillon d'angle aujourd'hui disparus. Ce lieu de résidence a été élevé au XIIe siècle d'abord sous le roi Louis VI puis par Louis VII qui appréciait particulièrement Moret.

Moret sur loing (87)Il comportait trois niveaux : un étage inférieur peu éclairé, un premier étage résidentiel à grandes baies desservi par un escalier à vis, et un couronnement défensif muni d'échauguettes aux angles. A partir du XIVe siècle, le donjon sert à l'occasion de prison d'état.

Moret sur loing (84)

Il abritera entre autres prisonniers Nicolas Fouquet, le surintendant des finances de Louis XIV, arrêté en 1664. Au XVIe siècle , les rois, pour se procurer des fonds et s'assurer la fidélité du service, louent la châtellerie de Moret à des tiers, qu'on appelle des Seigneurs 'engagistes'. Parmi-eux, Maximilien de Béthune, futur duc de Sully et futur intendant des finance d'Henri IV, occupe le donjon en 1594 et fait créer un jardin de verdure, en terrasses vers le Loing. En 1604, ce sera Jacqueline de Bueil, maîtresse du même roi, qui agrémentera le donjon en lui accolant un nouveau pavillon. Le 4 septembre 1725, la princesse polonaise Marie Leczinska y passe la nuit précédant son mariage avec Louis XV, célébré au château de Fontainebleau. Après la révolution, l'édifice est vendu comme bien ,national. Sa démolition commence par la partie supérieure, mais s'arrête lorsqu'on le transforme en entrepôt pour les écorces des tanneurs. Racheté par un particulier au début du XXe siècle, il sera patiemment restauré avec quelque remaniements qui ont modifé son apparence, comme l'adjonction de cette rose du XVe siècle provenant d'un église.

Moret-sur-loing--85-.JPG

En 1814, la France napoléonienne est en guerre contre les puissances alliées d'Autriche, de Prusse, de Russie et du Royaume-uni. C'est dans ce contexte que Moret se trouve encerclée par des troupes austro-russes le 15 février. L'armé française détruit une partie du pont pour stopper l'ennemi qui lèvera le siège trois jours plus tard. Un boulet scellé sur la façade arrière de la porte de Samois rappelle que la ville se trouva aous le feu des canons autrichiens. Un an plus tard, de retour de l'île d'Elbe, le 20 mars 1815, Napoléon passe la nuit à Moret avant de reprendre une ultime fois le pouvoir, pour une période restée sous le nom de "Cents-jours". C'est sa dernière étape avant de rejoindre le palais des Tuileries à Paris. Cette maison, d'où il transmet ses ordres avant de rejoindre la capitale, montre une façade à colombage postérieure à sa construction.

Moret-sur-loing--170-.JPG

En savoir plus :

http://www.ville-moret-sur-loing.fr/
Wikepedia

Source : Locale

Merci de votre visite

Bonne fin de journée

Partager cet article

Repost 0
Published by michelle - dans Tour de France
commenter cet article

commentaires

sylvielafée 08/01/2011 20:29



coucou michelle


j'ai vu que tu m'as mise dans tes favoris, je viens d'en faire de même


je te souhaite une douce nuit


 


bise


 


sylvie






Nanounita 07/01/2011 21:23



Une jolie visite documentée. J'apprécie vraiment de voyager ainsi à travers d'autres regards.


Bonne soirée



philae 07/01/2011 13:08


impressionnante architecture dans un cadre très douce france


Présentation

Bonjour,
Le Thème principal de ce blog était l'Egypte, mais il y a tant de merveilleux endroits sur notre planète ! Vous y trouverez également des articles sur mes voyages en France et ailleurs, mes impressions sur des spectacles, des livres,... enfin, tout ce qui m'intéresse et que j'ai envie de partager.
Pour naviguer sur mon blog, rien de plus simple ! Voyagez au gré du menu, des liens et des miniatures photos, elles vous mèneront dans des endroits magnifiques. Vous pouvez également utiliser le "Plan du Blog", des liens vous permettront d'atteindre votre destination sans encombre. Pour traduire ces pages utilisez/To translate these pages use Google Translate below.
Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits. Si vous souhaitez les utiliser pour un usage autre que privé, merci de m'en faire la demande au préalable.

  Je vous souhaite une bonne visite et n’hésitez pas à laisser vos commentaires, remarques (me signaler d'éventuelles erreurs) ou critiques ou simplement me saluer 

Merci et Bonne Visite

Ecrivez-moi un mail