Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Navigation

 

  Plan du Blog

mes Vidéos

Jeux

Jeuxplus.com - Jeux gratuits

Recherche Dans Ce Blog

CULTURE/ACTUALITE

  LE COIN DU SCRIBE /خزانة الكت  

Bibliothèque en partage


    Locations of visitors to this page


  Vous trouvez ce blog intéressant ! Alors n'hésitez plus, votez pour lui sur un ou plusieurs de ces référenceurs !
Merci !

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

            

  Utile 

______

Médias 

Quelques Gadgets

3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 07:00

Pour découvrir ce littoral de Ligurie il existe plusieurs moyens de locomotion : le meilleur étant sans aucun doute les pieds, car il permet de profiter pleinement du panorama et de découvrir les sentiers tracés depuis des centaines d'années entre forêts, champs d'oliviers et  vignobles cultivés en terrasse, dominant la mer.

Italie-Cinque Terre-culture espalier Autre possibilités le vélo ou le cheval ; attention toutefois que ce soit à pieds, à vélo ou sur une monture à quatre pattes, la région des Cinque Terre est montagneuse et découpée, il faut donc du temps et une bonne forme physique.

Italie-Cinque Terre-culture espalier

La voiture est une autre option (petites routes sinueuses)

Et enfin le train, depuis la Spézia ou Levanto. Il desserrent les villages de Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso. La carte  "Cinque Terre Treno" permet  :

cinque terre treno  - L'utilisation des bus respectueux de l'environnement dans le parc public et des Italie-Cinque Terre_chemin de fer_trainascenseurs,

 - L'accès à tous les sentiers, aux centres d'observation et aux zones de pique-nique du Parc,

 - L'entrée au musée de Sciacchetrà à Manarola, le Musée de la Mémoire de Riomaggiore et l'ancien moulin de Groppo,

 - L'aquarium virtuel à Monterosso al Mare (actuellement fermé pour rénovation) et la salle multimédia de Levanto,

 - Une visite au Centre de salaison des anchois à Monterosso al Mare,

 - La disponibilité gratuite (jusqu'à) pour trois heures de vélo,

 -Le droit à un rabais sur les produits achetés dans les centres d'accueil du Parc des Cinque Terre,

+ utilisation illimitée des bateaux de l'aire protégée du Cinqueterre.

Horaires des trains : http://www.trenitalia.com/

Voici quelques photos des différentes villages rencontrés entre Monterosso et Riomaggiore.
 

Premier arrêt donc, Monterrosso, après une vingtaine de minutes de train. A peine sortis de la gare nous tombons devant la plage, cela nous a fait fuir ce bourg (trop de monde).

Italie-Cinque Terre-plage monterossoNous nous dirigeons ensuite vers Vernezza. Ce petit port de pêche coloré a gardé un côté authentique, malgré les milliers de touristes qui s'y pressent chaque année.
Vernazza-Italie-Cinque Terre
Italie-Cinque Terre_Vernaza Italie-Cinque Terre_Vernaza
Italie-Cinque Terre_Vernaza Italie-Cinque Terre_Vernaza
Dirigeons nous maintenant vers Corniglia, perché sur son rocher.
Aout 2009-Italie-Cinque Terre - Corniglia
Aout 2009-Italie-Cinque Terre - Corniglia Aout 2009-Italie-Cinque Terre - Corniglia
Italie-Cinque Terre_Corniglia Italie-Cinque Terre_Corniglia
Entre Corniglia et Manarola, les amoureux pourront faire un voeux et accrocher un cadenas face à la mer.
Italie-Cinque Terre-manarola_sentier des amoureux
Italie-Cinque Terre-manarola_sentier des amoureux
Aout 2009-Italie-Cinque Terre_ corniglia-manarola

Italie-Cinque Terre-manarola_sentier des amoureuxLe mini port de Manarola.

Italie-Cinque Terre_manarola

Dernière étape Riomaggiore

Italie-Cinque Terre_Riomaggiore

Italie-Cinque Terre-manarola_sentier des amoureuxLe parc national de Cinque Terre est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.cinque-terre-Italie.JPG

 

En savoir + :
http://www.cinqueterre.fr/
Wikipedia
Site officiel du Parc national Delle Cinque Terre
Galerie photo Routard.com
http://www.italie1.com/le-cinqueterre 

Merci de votre visite

Bonne fin de journée

Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 06:00

Bologne ou Bologna, est aussi une ville italienne   de la région Emilie Romagne.

Première ville universitaire d'Europe, c'est en 1088 que la ville ouvre les portes d'une université indépendante, qui favorisera l'enseignement du droit romain en dehors de toute pression ecclésiastique ou politique (conflit entre le pape, l'empereur et les communes)

Aout 2009-Italie-Bologne (11)

Le centre historique de Bologne est le plus grand et l'un des mieux conservé d'Europe.  On y compte pas moins de 38 km d'arcades, sous lesquels il fait bon s'abriter des rayons du soleil et de la chaleur estivale.Aout 2009-Italie-Bologne (13)Les couleurs de la ville se déclinent du jaune à l'ocre rouge.Ci-dessous la Cattedrale di San Pietro (via del indipendenza)

Aout 2009-Italie-Bologne (10)

Ici la Tour d'Asinelli

Aout 2009-Italie-Bologne (33)

Et nous voici piazza Magiore, face au Palazzo comunale et à la fontaine de Neptune. Cette statue de Giambologna (Jean Bologne) représente le dieu de la mer dominant le Gange, le Nil, l'Amazone et le Danube. Elle incarnait le pouvoir du Pape Pie IV.

D'après ce qui se dit (en milieu autorisé :-) ) Jean Bologne souhaitait doté Neptune d'un membre imposant, mais les autorités cléricale s'y opposèrent. Il contourna le problème en jouant avec les ombres, et sculpta le pouce de la main gauche de facon à donner l'impression d'une érection. Vous imaginez que les Bolonaises passaient beaucoup de temps autour de cette fontaine, du coup, le clergé décida de lui mettre un pantalon... de bronze. Pas de panique mesdames, il a retrouvé son apparence initiale ;-)Aout 2009-Italie-Bologne (34)L'eau de la fontaine jaillit des poitrines opulentes des quatre nymphes.

Aout 2009-Italie-Bologne (36)Aout 2009-Italie-Bologne (38)Aout 2009-Italie-Bologne (35)Toujours sur la place, la basilique  de San Petronio. La partie inférieure de style gothique tardif en marbre rose et blanc date du 14e siècle. Je ne sais pas de quand date  la partie supérieure en brique. Il s'agit de la 5ème plus grande basilique du monde : 132 m de long pour 60 de large, une voûte qui culmine à 45 mètre et une façade de 51 m. Les plans initiaux prévoyaient une longueur de 228 m,  une largeur de 166 m, une hauteur de 250 m (400 m avec la lanterne) et une coupole de 110 m de diamètre. Elle devait être surmontée de quatre tours et compter 54 chapelles, elle en a aujourd'hui 22.Aout 2009-Italie-Bologne (37)

Les arcades toujours présentes.

Aout 2009-Italie-Bologne (6)Aout 2009-Italie-Bologne (669)

sauf dans les ruelles commerçantes assez étroites.

Aout 2009-Italie-Bologne (2)

Nous voici devant A.F Tamburini, traiteur, charcutier, fromager, dont la vitrine fait craquer les plus résistants des gourmands. Il est possible d'y faire une pause déjeuner à des prix Exceptionnels ! (via Caprarie)

Aout 2009-Italie-Bologne (3)Aout 2009-Italie-Bologne (4)

Aout 2009-Italie-Bologne (7)Aout 2009-Italie-Bologne (8)

Le Palais du Roi Enzo (Palazzo di re Enzo)en grès (1244). Il tient son nom d'un fils de Frédéric II, capturé en 1249 et tenu prisonnier dans une des salles du palais, où il se consacrera, jusqu'à sa mort... vingt deux ans plus tard..., à écrire des poèmes.

Aout 2009-Italie-Bologne (9)

Statue équestre de Giuseppe Garibaldi  (1900-Arnaldo Zocchi), via del independenza.

Aout 2009-Italie-Bologne (12)

Au bout de la via del independenza nous arrivons sur la place du 20 septembre et l'entrée du parc Parco della Montagnola.Plus ancien parc de Bologne il a ouvert ses portes pour la première fois au XVIIe siècle. Cette entrée a été construite en 1896 conçu par Tito Azzolini et Attilio Muggia , dont la base est une fontaine sculptée par Diego Sarti et Pietro Veronesi

Aout 2009-Italie-Bologne (14)

Merci de votre visite

Bonne fin de journée

Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 06:00

Nous voici de nouveau en Italie pour la suite de notre circuit qui nous mêne aujourd'hui à Ferrare (Ferrara) dans le delta du Pô.

ferrare italieAout 2009-Italie-Ferrare (22)Inscrite au patrimoine de l'humanité en 1995, cette ville est considérée par certains comme la première ville moderne d'Europe dû au principe de la perspective conique mis en oeuvre par Biagio Rosseti à la fin du XVe siècle.

Tout au long des 15e et 16e siècle, Ferrare attirera de nombreux artistes de la Renaissance italienne.

Durant trois siècle elle fut la ville de prédilection des princes d'Este. Quinze d'entre-eux y vécurent avant de céder la place au Pape, qui ne l'entretiendra guère. Il faudra attendre le XXe siècle pour qu'elle reprenne vie, grâce à de nombreux artistes qui y trouvère leur inspiration.

Le bâtiment le plus impressionant est le Castello Estense (Château d'Este). Tout en brique, ce château fort, construit en 1385 par Niccolo II d'Este, défendra les princes des révoltes populaires.

Aout 2009-Italie-Ferrare (17)Il est doté de douves, de ponts-levis et de 4 tours défensives.

Aout 2009-Italie-Ferrare (24)Aout 2009-Italie-Ferrare (23)Quelques 2 siècles plus tard, les dangers étant écartés, il fut transformé en palais résidentiel et on lui adjoint ; balcons de marbre, cours couvertes de fresques, salons d'apparat et appartements fastueux.

Aout 2009-Italie-Ferrare (26)

En remontant un peu le Corso de Martiri della Liberta on ne peut pas manquer la Cathédrale di San Giorgo.

Aout 2009-Italie-Ferrare (10)Aout 2009-Italie-Ferrare (11)Aout 2009-Italie-Ferrare (12)

 

Mélange de gothique par sa façade, Renaissance par son campanile en marbre blanc et rose (Léon Battista Alberti) ou son choeur et son abside et une lointaine origine romane, dont il ne reste quasiment rien.

Aout 2009-Italie-Ferrare (13)

Sur la droite de l'édifice, la loggia des marchands accueille depuis des siècles des boutiques.

Aout 2009-Italie-Ferrare (30)En face de la Cathédrale, le palais de la commune et sa tour carrée accueille la mairie de la municipalité. Il date du milieu du XIIIe siècle et servi de résidence à la famille D'Estre jusqu'au XVIe siècle.

Aout 2009-Italie-Ferrare (17)Sous le porche d'entrée, équivalent à nos monuments aux morts, on peut voir les photos des victimes de la guerre 1939/1945 et du fascime italien (lire "Le monde d'hier" de G.Bassani)

Aout 2009-Italie-Ferrare (9)

Aout 2009-Italie-Ferrare (8)A l'intérieur de la cour, le superbe grand escalier,

ferrare

et de chaque coté du porche une statue équestre de Nicolo III et une de son fils Borso. A coté du palais s'élève la tour de l'horloge du 16e siècle.

Aout 2009-Italie-Ferrare (29)

En passant sous les arches de la tour puis sur la gauche on rentre dans un dédale de ruelles médiévales magnifiquement restaurées.

Aout 2009-Italie-Ferrare (31)

Voilà cette visite de Ferrare (Ferrara) est terminée.

 

Merci de votre visite et vos commentaires

Bonne fin de journée

 

Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 07:00
La France est un pays de gastronomie, mais l'Italie n'a rien à nous envier. Les cultures maraîchères sont nombreuses, et chaque province y va de sa spécialité : les artichauts de Ligurie,  les pommes de terre en Trentin haut Adige, les asperges de Bassano, le riz de Lombardie,...

Aout 2009-Italie-Bologne (2)Tout comme en France, chaque région à ses spécialités de par sa situation géographique. Les monts du Val d'Aoste sont réputés pour leur jambon, mais aussi pour leur fondue à la truffe blanche, ainsi que pour leurs civets ou ragoûts de viande de chamois.
Aout 2009-Italie-Verone (19)La Lombardie et ses plats "à la milanese" offre un choix impressionnant de plats et de saveurs. Les plus connus : le minestrone (soupe de légumes agrémentée de petites pâtes), le risotto parfumé au safran, l'osso bucco (jarret de veau à la sauce tomate, herbes et agrumes), les escalopes de veau agrémentées de panes, de crème,... Moins connu la casoeula : ragout de port et saucisse mijoté dans le vin avec du chou.
La zuppa alla pavese (Pavie) ou bouillon de boeuf dans lequel sont plongés oeuf poché et pain rassis saupoudré de parmesan.
La ville de Bergame préfère la polenta e osei ; constitué de grives et d'alouettes cuites dans une feuille de sauge et servies avec une galette de polenta grillée.
Les bords de lacs (Garde, Côme,...) apportent leurs recettes de poissons d'eau douce (brochets, anguilles, tanches,...)
L'ingrédient commun à toutes ces villes est certainement le fromage ; parmesan, gorgonzolla,...

Aout 2009-Italie-Verone (21)L'émilie-Romagne et son jambon de Parme, sa mortadelle, mais également ses pâtes aux oeufs, son vinaigre balsamique de Modène ou de Reggio Emilia.
La liste est longue et les saveurs connues dans le monde entier.
Aout 2009-Italie-Ferrare (20)Pas en reste, loin s'en faut sur les vins. Tout aussi bons que nos vins français, le nord de l'Italie est très productif, avec 60000 millions d'hectolitres par an.
Le Barolo et le Barbaresco, produit au sud du Pô et d'Alba, les vins pétillants d'Asti, le Gattinara ou le Ghemme à l'ouest du Lac Majeur, Le Soave des environs de Verone, le Valpolicella du lac de Garde, le Bardolino ou encore ll'Albana di Romagna et Sangioves di Romagna ou le Lambrusco d'Emili-Romagne... la liste est très longue et savoureuse ;-)
Aout 2009-Italie-Verone (20)

Merci de votre visite
Bonne fin de journée et bon appétit ;-)
Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 07:00
Je ne peux pas présenter la ville de Verone sans parler de Roméo et Juliette. L'une des plus belle histoire d'amour, connu dans le monde entier grace à William Shakespeare. Elle met en scène deux grandes familles rivales de Verone : les Capulet et les Montaigu, dont deux des enfants tombent amoureux...(voir résumé)
Au risque de décevoir certains(es), Roméo Montaigu et Juliette Capulet n'ont jamais été amants (ils n'ont même pas existé...)
Cela n'empêche pas des millions de touristes d'aller visiter les 2 maisons de Verone. Voici celle de Jullietta.
maison capulet-juliette-Italie-Verone (2)
Avec le bronze de la belle dans le patio
maison capulet-juliette-Italie-Verone
Étant tombée en panne de batterie , je n'ai pas réussi à prendre en photo les millions de billets doux collés/écrits sous le porche de la maison.
Voici des photos prisent par Michel27 pour vous donner une idée

Messages maison Capulet Verone


ou encore, celle de F.B.O
the fun wall at juliet

Merci de votre visite
Bonne fin de journée

Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 07:00
Nous quittons Bergame pour rejoindre les berges de l'Adige et la cité de Verone.
Aout 2009-Italie-Verone (24)
Rendez-vous Place des Herbes dans le quartier historique où sont rassemblés les principales constructions historiques de la ville.
Ancien Forum romain, la place accueille un marché, mi-touristique, mi-classique; on y trouve des tee-shirts "I love Verone", aussi bien que des carottes et des oranges. Elle est dominée par la Torre dei Lamberti, plus haute tour médiévale de Verone (83m)
Piazza delle Erbe & torre dei lamberti -Italie-VeroneDevant la casa Mazzanti, décorée de très anciennes fresques mythologiques, s'élève une statue romaine sur la fontaine de la Madona Verona
Piazza delle Erbe & fontaine de Madonna Verona-Italie-VeronUn peu plus loin se dresse la colonne de San Marco, surmonté d'un lion, emblème de Venise. Celui-ci n'est pas l'original, qui a été détruit en 1797 suite au traité de Campoformio, dans lequel Napoléon vendit la Vénitie en échange du duché de Milan. Le lion actuel date de 1866, date de la fin des occupations françaises ou autrichiennes.
Piazza delle Erbe & colona de St-Marco-Italie-VeroneEt voici, derrière la colonne, le Palazzo Maffei de style baroque, construit sur les vestiges d'un capitole romain.
Piazza delle Erbe & palazzo Maffei-Italie-VeronC'est en 1629 que Marcantoinio Maffei décide d'agrandir le palais existant. la construction s'achève en 1669.
Piazza delle Erbe & palazzo Maffei-Italie-Veron

Merci de votre visite
Bonne fin de journée


sources : Wikipédia (fr), Wikipedia (it)
     Intesys.it
Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 07:00

Continuons notre séjour en Italie du Nord par une petite pause à Bergame.

Cette fière citée lombarde est composée de deux centres ville; la ville basse, partie moderne et administrative et la ville haute, enserrée dans ses remparts vénitiens, qui se trouve sur la colline.

funiculaire-Italie-Bergame (3)

Depuis 1887 elles sont reliées par un funiculaire, constitué de 2 voitures de 50 places qui montent et descendent les 220 m de ligne (85 m de dénivelé, 52 % pente maxi)

 

 

 

funiculaire-Italie-Bergame

Jusqu'en 1907 il est exploité par un ingénieur privé, mais cette année là, la gestion passera dans les mains de la municipalité, c'est ainsi que verra le jour ATB (sté de transport italienne)

Il est fortement déconseillé de monter dans la ville haute en voiture, les mauvaises langues disent que le plan de circulation est incompréhensible. Nous ne nous sommes pas posés la question et avons joyeusement emprunté le funiculaire.

funiculaire-Italie-Bergame

 

 

 

 

 

 

La citta Alta est la vieille ville de Bergame, c'est entre ses murailles que naitra au XVIe siècle le personnage bien connu de la Commedia dell'Arte : Arlequin.

Città Alta-Bergame

Malheureusement nous n'avons pas beaucoup de temps pour flâner dans les ruelles étroites, donc nous n'irons que dans les lieux touristiques, les incontournables, comme on dit.

Allons donc sur la Piazza Vecchia ! Place principale de la ville haute.

piazza vecchia -fontaine-BergameDerrière cette fontaine nous voyons le Palazzo della Ragione ou Broletto.

Il s'agit du premier palais communal d'Italie (1199), on peut y voir au dessus des arcades un lion de Saint Marc, souvenir de la domination vénitienne.

piazza vecchia -fontaine-Bergame

Juste à la droite du Palais, se trouve la Torre Civica du XIIe siècle.

Torre civica - Bergame

En se retournant on peut voir la Bibliothèque municipale.

biblioteca-civica-angelo-Bergame

Allons maintenant Piazza Duomo en passant  sous les arches du Palazo della Regione. Voici la première image que l'on a en arrivant sur la place, centre de la vie religieuse de la ville qui regroupe à elle seule les 3 plus beaux monuments de la ville.

Celui-ci est la Cappella Colleonie (1476) de style lombard renaissance. Nous devons la façade en marbres polychromes (blanc, bleu, rose), inspirée de celle de Pavie, à l'architecte et sculpteur G.A Amadeo.

Chapelle-Colleoni-Bergame

Chapelle-Colleoni-Bergame

Jouxtant la chapelle, juste à sa droite, la Basilica di Santa Maria Maggiore. De style romano lombarde, sa construction a débuté au XIIe siècle et n'en finira pas d'être revue et corrigée jusqu'au XVIIe siècle.

Chapelle-Colleoni-Bergame

Santa-Maria-Maggiore-Bergame

Santa-Maria-Maggiore-Bergame Santa-Maria-Maggiore-Bergame
Vues de l'arrière de la Basilique
Santa-Maria-Maggiore-Bergame
Santa-Maria-Maggiore-Bergame
Santa-Maria-Maggiore-Bergame

 

Un peu plus à sa droite encore, Le Duomo. Réalisé à partir d’un projet du Filarete maintes fois modifié au cours des siècles, il a donné son nom à la place,

Duomo-Bergame

Duomo-Bergame

  En enfin, plus petit mais tout aussi intéressant le Battistero (baptistère). Construit en 1340 par Giovanni da Campione au fond de la nef central de Santa Magiore, il y restera jusqu'en 1660, puis sera déplacé à plusieurs reprise, jusqu'en 1898 ou il prendra l'emplacement qu'il a aujourd'hui.

le Battistero-Italie-Bergame

 

  J'espère que la visite vous a enchanté,

La votre me fait plaisir, tout comme vos commentaires.

Bonne fin de journée

 

Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 07:00
Tout d'abord quelques demeures et monuments de la Città Murata. Comme son nom l'indique, la cité historique de Côme était au XIIe siècle, et est toujours en partie, enserrée dans une muraille (viale Varese et Cattaneo)

Passons par la Porta Torre ou Torre di porta Vittoria. Construite en 1192, elle mesure environ 40 mètres et se trouve piazza Vittoria

puis continuons par la Via Cesare Cantu

levons un peu la tête, c'est important quand on visite ;-)

jetons un oeil dans les cours intérieure (important aussi ;-)) )

Le Musée Archéologique (Museo civico archeologico) Paolo Giovo, piazza Medaglie d'Oro


Piazza Guido Grimoldi, Chiesa di San Giacomo
Le Tempio Voltiano, monument néo classique 1930 situé dans le parc au bord du lac, consacré à Alexandre Volta, natif de Côme (1745-1827) et inventeur de la pile électrique : on peut y voir du matériel d'époque, des objets et correspondances.

Statue d'Alessandro Volta

El Duomo dominant la ville et le port de plaisance sur le lac de Côme.
Et là bas, en face, des villas magnifiques dans leur écrin de verdure.

face au lac, la piazza Cavour est très agréable et animée (en général...)


Voilà, la balade est terminée.

http://www.tamtamtravel.com/
http://www.comune.como.it/



Merci de votre visite
et bonne fin de journée
Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 07:00
Après notre déjeuner sur Isola Supérior nous reprenons le ferry pour Isola Madre.

La plus grande des Iles Borromées, c'est également la plus réputée pour ses jardins aux essences rares venues de différentes latitudes. Le climat sur l'île a permis l'introduction de variétés venant de Patagonie, d'Arabie, du Brésil, de Nouvelle Zéland ou de Chine.


Comme sur Isola Bella le paon est chez lui.

La maison du XVIe siècle, remaniée plusieurs fois au cours du XVIIe siècle n'est pas du même style qu'Isola Bella. Plus discrète, je dirais ;-)
Mais que font ces câbles au beau milieu de la loggia du Cachemire ?....

Et bien il servent à maintenir cet arbre. Un cyprès du Cashmire vieux de 147 ans.


Son histoire commence lorsqu'en, juin 1862 les Borromée reçoivent de William B.Pentland, leur représentant  en Himalaya, un petit sachet en papier. A l'intérieur quelques graines de cyprès du Cashmire (Cupressus cashmeriana).
Ce conifère est originaire du Bouthan et fait parti des espèces menacées de disparition depuis 1998.
Il s'épanouit tranquillement dans le parc d'Isola Madre jusqu'au 28 juin 2006, jour où une tornade ravage le nord de l'île et fait s'écrouler le centenaire.
Immédiatement une équipe de botanistes, des techniciens, des ingénieurs et ouvriers spécialistes dans le câblage, 3 grues et un hélicoptère sont réquisitionnés.

Après avoir été solidement câblé, l'arbre est complètement extirpé du sol. Ses racines sont ensuite enroulées dans un drap spécial destiné à les garder continuellement humides et son feuillage est saupoudré d'anti-transpirant. Il ne reste plus qu'à le replanter et attendre 2 ou 3 ans qu'il se remette.
Comme on peut le voir sur ces 2 photos (source:panneau d'information Isola Madre) par rapport à la mienne (au dessus), il n'est pas complètement remis..., mais il n'est pas mort !

L'intérieur de la demeure est meublé et recèle de nombreux souvenirs appartenant aux Borromées.
 

Depuis les fenêtres de la villa on peut appercevoir la place de la Chapelle et ses bassins fleuris. La chapelle en terre cuite est l'oeuvre de l'architecte Defendente Vanini et a été construite entre 1858 et 1864.




L'île abrite également un palmier de 125 ans. Ici l'allée des palmiers qui longe la maison.

Voilà, la promenade est terminée, nous repartons vers le petit port, reprendre notre ferry.


Merci de votre visite et vos commentaires
Excellente fin de journée



http://www.borromeoturismo.it/



Partager sur Blogasty
Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 07:08
Construite entièrement en marbre fin du XIVe (+-1396)siècle elle sera plusieurs fois remaniée.

Au XVe siècle apparaît la façade avec sa rosace en verres polychromes de 1488, réparés en 1719, puis à nouveau en 1851 et, autour de l'entrée, les statues de Pline l'Ancien et Pline le jeune, tout deux natifs de Come.
ainsi que de très nombreuses iconographique gothique tardif sous forme de sculptures.
La construction s'est achevée en 1740.

Le dôme est un ouvrage rococo par Filippo Juvarra.


L'intérieur est sur le plan en croix latine, avec nef gothique et deux nefs divisées par des pilastres, tandis que l'aile du transept et les absides relatifs sont dès l'âge de la Renaissance.
La coupole qui domine la croisée du transept est d'époque baroque tardive
C'est la première fois que je vois un christ en croix avec des cheveux et en Italie qui plus est !

Il est pour la première fois fait mention des orgues dans la cathédrale de Come en 1441.
baptistère datant de 1590


Le bâtiment avec ses arcades et la tour carrée s'appelent le Broletto. Edifié en 1215,
il fut restructuré en 1400 (neo-gothique)
puis restauré en 1899 et 2001.

Merci de votre visite
Bonne fin de journée



Source : Wikipédia
Orgues et vitraux
Repost 0
Published by michelle - dans Italie
commenter cet article

Présentation

Bonjour,
Le Thème principal de ce blog était l'Egypte, mais il y a tant de merveilleux endroits sur notre planète ! Vous y trouverez également des articles sur mes voyages en France et ailleurs, mes impressions sur des spectacles, des livres,... enfin, tout ce qui m'intéresse et que j'ai envie de partager.
Pour naviguer sur mon blog, rien de plus simple ! Voyagez au gré du menu, des liens et des miniatures photos, elles vous mèneront dans des endroits magnifiques. Vous pouvez également utiliser le "Plan du Blog", des liens vous permettront d'atteindre votre destination sans encombre. Pour traduire ces pages utilisez/To translate these pages use Google Translate below.
Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits. Si vous souhaitez les utiliser pour un usage autre que privé, merci de m'en faire la demande au préalable.

  Je vous souhaite une bonne visite et n’hésitez pas à laisser vos commentaires, remarques (me signaler d'éventuelles erreurs) ou critiques ou simplement me saluer 

Merci et Bonne Visite

Ecrivez-moi un mail